L’implantation à Plancher-Bas, en Haute-Saône est liée au rachat par Gaston Foin, en 1929, de l’entreprise familiale Spindler, spécialisée dans la fabrication de carrés de montres. Le site, basé à l’origine sur l’énergie hydraulique, comportait notamment une tréfilerie, une fonderie, de petits laminoirs, et un parc de 150 machines automatiques, parmi lesquelles, des machines « tricotant » le fil métallique pour en faire des chaînes de montre.