Pour faire évoluer leur technologie, les ingénieurs des Ets Foin® se tournent vers un savoir faire issu de la maroquinerie et de la joaillerie : le tricotage des fils de métaux précieux, comme l’or et l’argent.Les machines sont adaptées aux fils de cuivre, puis de laiton d’un diamètre qui va croissant. La taille des anneaux augmente aussi. Le procédé de soudure est un point délicat.De nouvelles machines sont mises au point, qui permettent d’obtenir au milieu des années 70 la cotte de mailles que nous connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire, entièrement en inox, avec soudure individuelle de chaque anneau.